Masquer avancée Afficher avancée

Recherche

Ces documents sont en anglaisPour de meilleurs résultats, il est recommandé de rechercher en tapant les lieux et les mots pour la recherche en anglais.

Nom

Utiliser les paramètres par défaut

Naissance 

Résidence

Utiliser les paramètres par défaut

Événement

Utiliser les paramètres par défaut

Davantage

p. ex. enseignant ou "Baie d’Hudson"

Obtenir de meilleurs résultats

  • Recherchez des correspondances de mot dans les livres, histoires et journaux, etc.
  • Utilisez des guillemets droits pour rechercher une phrase exacte


Information sur la source

Ancestry.com. Registres des esclaves des anciennes dépendances coloniales britanniques, 1812 à 1834 [base de données en ligne]. Provo, UT, USA: Ancestry.com Operations Inc, 2007.
Données originales : Office of Registry of Colonial Slaves and Slave Compensation Commission: Records; (The National Archives Microfilm Publication T71); Records created and inherited by HM Treasury; The National Archives of the UK (TNA), Kew, Surrey, England.

 Registres des esclaves des anciennes dépendances coloniales britanniques, 1812 à 1834

En 1807, l’Acte d’abolition du commerce des esclaves est entré en vigueur. Celui-ci a rendu illégal la traite des esclaves d’Afrique avec les Colonies britanniques. Pour combattre le transport clandestin après la mise en place de cet acte, de nombreuses colonies britanniques ont commencé à tenir des registres des esclaves noirs qui étaient soi-disant des « esclaves légitimes ». En 1819, le Bureau d’enregistrement des esclaves coloniaux a été établi à Londres et des copies des registres d’esclaves gardés par colonies y étaient envoyées. L’enregistrement avait lieu tous les trois ans. Les registres vont jusqu’en 1834, l’année officielle de l’abolition de l’esclavage.

Cette base de données contient les registres des esclaves pour les colonies et les années suivantes :

  • Antigua (1817 à 1818, 1821, 1824, 1828, 1832)

  • Bahamas (1822, 1825, 1828, 1831, 1834)

  • Barbade (1817, 1820, 1823, 1826, 1829, 1832, 1834)

  • Berbice (1818 à 1819, 1822)

  • Dominique (1817, 1820, 1823)

  • Grenade (1817 à 1834)

  • Honduras (1834)

  • Jamaïque (1817, 1820, 1823, 1826, 1829, 1832, 1834)

  • Île Maurice (1817, 1819, 1822, 1826, 1830, 1832, 1835)

  • Nevis (1817, 1822, 1825, 1828, 1831)

  • Sri Lanka (Ceylon) (1818 à 1832)

  • St Christophe (1817, 1822, 1825, 1827 à 1828, 1831, 1834)

  • St Lucie (1815, 1819)

  • St Vincent (1817, 1822, 1825, 1828, 1831, 1834)

  • Tobago (1819 à 1834)

  • Trinidad (1813, 1815 à 1816, 1819, 1822, 1825, 1828, 1831, 1834)

  • Îles Vierges (1818, 1822, 1825, 1828, 1831, 1834)

Les colonies suivantes ne sont pas incluses dans cette collection, mais elles peuvent être visualisées au format papier dans The National Archives :

  • Jamaïque (pièces 193, 206 à 208)

  • St Christophe (pièces 261 à 263)

  • Grenade (pièces 264, 266)

  • Dominique (pièces 359 à 363)

  • Nevis (pièce 369)

  • St Lucie (pièces 382 à 390)

  • Demerara (pièces 391 à 436)

  • Berbice (pièces 441 à 446)

  • Montserrat (pièces 447 à 451)

  • Bermudes (pièces 452 à 455)

  • St Vincent (pièces 494, 496)

  • Île Maurice (pièce 566, 571)

  • Cap de Bonne Espérance (pièces 652 à 662)

Ces documents contiennent les informations suivantes :

  • Nom du propriétaire

  • Lieu de résidence (en général, le nom de la paroisse)

  • Nom de l’esclave (en général, uniquement un prénom. Si l’esclave avait été baptisé, son nom de baptême peut être également inclut.)

  • Sexe de l’esclave

  • Âge de l’esclave

  • Nationalité de l’esclave